Portal de Educación de la Junta de Comunidades de Castilla - La Mancha

Planeta de BLOGS

About the portal

A community for all the people

Saturday, August 30, 2014
  • Added August 29, 2014
    Si necesitas o quieres aprender inglés de una forma sencilla y rápida busca lápiz y papel para que tomes nota porque te voy dar algunos trucos que te ayudarán mucho:

    Como Aprender Ingles: 5 Trucos


    • Truco 1: Tus dispositivos ahora estarán en inglés: Un truco muy bueno para ampliar nuestro vocabulario y aprender el inglés técnico con gran facilidad. 
    • Truco 2: Lecturas en Inglés: Aunque te suene una locura, no necesitas saber mucho inglés para comprender una lectura, pero te recomiendo comenzar con lecturas sencillas, puedes usar los manuales de tus dispositivos preferidos que te conozcas al dedillo o algún cuento que sea conocido para ti, ya luego podrás seguir avanzando y podrás comprender textos más largos escritos en inglés, para cuando quieras pasar a esta fase, tendrás que comenzar igual con libros que ya hayas leído anteriormente y ya conozcas la trama de la historia, de este modo podrás comprender lo que lees y una vez que hayas tomado más confianza podrás leer nuevos  textos en inglés. Siempre es importante que investigues los términos desconocidos en la lectura, de este modo tu vocabulario será más amplio de forma progresiva.
    • Truco 3: Televisión subtitulada: Sin duda de gran ayuda para dar contexto a frases y palabras y además que sirve de gran ayuda para estudiar y analizar las estructuras gramaticales.
    • Truco 4: Canciones en inglés: Si quieres aprender ingles rápidoThis link opens in a popup window esto te puede ayudar bastante, te recomiendo que hagas una lista con unas 30 canciones en español, busca entre tus favoritas de modo que te las sepas muy bien y una vez tengas la lista completa trata de conseguir esas mismas canciones pero en inglés pero antes de comenzar a escucharlas búscate la letra de la canción en inglés y tradúcela mientras la vas escuchando, esto te ayudará a mejorar el oído y te ayudará a mejorar notablemente la pronunciación.  
    • Truco 5: Conversa: Esta es la mejor manera de aprender inglés... Hablando!!! Si no tienes con quién hacerlo no te preocupes que precisamente esa es una de las maravillas del internet, permite conectarnos con personas de otras partes del mundo y eninternet existen muchas comunidades de personas que buscan realizar conversaciones para practicar el idioma, sólo tienes que buscarlas: Duolingo es una comunidad muy activa donde además de poder practicar inglés, también puedes practicar otros idiomas como el francés, alemán, entre otros... Y para completar, también puedes encontrar guias y recursos gratuitos que te ayudarán a documentarte un poco acerca de la gramática del idioma
    Si estos trucos te han servido de ayuda recuerda que puedes compartirlo en las redes sociales o enviarlo a algún conocido que pueda estar interesado en la info.
    read source entryThis link will open in a pop-up window.
  • Added August 28, 2014

    Hola, a tod@s!
    Ya ha pasado otro año más, el cuarto para mi blog y sólo puedo decir gracias a tod@s los que me seguís, leéis, comentáis... acompañando en esta aventura desde hace ya 4 años.

    © Nombre de mi blogThis link opens in a popup window | Material creado bajo licencia CC
    read source entryThis link will open in a pop-up window.
  • Added August 28, 2014
    Con la entrada en vigor de la LOMCE, una de las primeras novedades con las que nos encontraremos nada más desempolvar los documentos de trabajo para este nuevo curso es el cambio en el número y duración de las sesiones … Sigue leyendo This link opens in a popup window
    read source entryThis link will open in a pop-up window.
  • Added August 28, 2014
    Supongo que cada uno tenéis una forma diferente de afrontar el principio de curso. Por si os da alguna idea, yo sigo el siguiente proceso, en líneas generales: 1º. Backup de todos los datos del curso pasado: Archivos de bases … Sigue leyendo This link opens in a popup window
    read source entryThis link will open in a pop-up window.
  • Added August 27, 2014
    DE NOUVEAUX ENVAHISSEURS
    Á partir de la mort de Charlemagne, on a le sentiment que les Carolingiens n'ont plus les moyens d'assurer l'ordre dans un aussi vaste empire. De tous les horizons surgissent de nouveaux envahisseurs dont les plus dangereux arrivent par mer.
    Dès la fin du VIII siècle, ceux qu'on appelle « hommes du Nord », c'est-á-dire Normands ou encore Vikings, les « hommes que fréquentent les baies », abordent les côtes anglaises sur des vaisseaux de guerre qui pouvaient contenir 60 à 70 hommes. De haute stature, ces hardis marins devenaient, une fois débarqués, de redoutables guerriers connaissant à fond toutes les ruses de guerre.
    Avec ses fleuves débouchant dans la mer par des larges estuaires et coulant au pied de riches abbayes, la Francia occidentalisétait une proie tentante, un eldorado fascinant. Apparus dans la Manche aux environs de 800, les Normands doublent le Finistère avant 819. En 811, pour renfoncer les défenses maritimes, Charlemagne avait lui-même inspecté les flottilles de Gand et de Boulogne et fait restaurer dans cette dernière ville le phare romain abandonné depuis longtemps.
    Profitant des crises politiques qui marquent la fin de règne de Luis le Pieux, les Normands multiplient leurs raids à partir de 834. Quentovic et Dorestad, sur les débouchés commerciaux de l'Escaut, de la Meuse et du Rhin, sont régulièrement pillés.
    Le 12 mai 841, Rouen est attaqué. Le 24 juin 843, les Normands arrivent á Nantes. Les habitants se réfugient dans l'église de Saint-Pierre et Sant-Paul dont ils barricadent les portes. Mais les Vikings brisent les clôtures et massacrent l'évêque dont le sang se répand sur l'autel. En mars 845, le dimanche de Pâques, Paris, abandonné par ses habitants est pillé et ses églises incendiées. Saint-Martin de Tours subit le même sort en 853. À partir de 856, Paris, à nouveau, Chartres, Évreux, Bayeux, Beauvais, Angers, Tours, Noyon, Amiens, Melun, Meaux, Orléans, Périgueux, Limoges sont la proie de ceux qui se rient de Dieu et vendent les chrétiens comme esclaves. Alors commence le pitoyable exode des moines qui, pendant deux générations, vont courir les routes pour tenter de sauver les reliques des saints dont ils assurent la garde. L'exemple le plus connu est la longue errance des reliques de saint Philibert, parties de Noirmoutier en 836 pour s'installer définitivement à Tournus, en Bourgogne, après de longues étapes dans le Poitou, puis en Velay.
    Comment l'Église n'interpréterait-elle pas ces malheurs comme le produit de la vengeance divine ? Au concile de Meaux, en 845, les évêques le disent bien : « Comme ses ordres divins n'étaient pas exécutés, Dieu permit comme châtiment l'apparition des persécuteurs des chrétiens, les Normands, qui avancèrent jusqu'à Paris. » C'est souligner le fait que les dirigeants de la cité terrestre n'étaient plus capables d'assurer la sécurité de la Cité de Dieu, l'idée de défendre la collectivité ne venant pas à l'esprit de Grands plus soucieux de profiter des circonstances que de protéger les églises sans défense. « Dans leur engourdissement, au milieu de leurs rivalités réciproques, écrit Ermentaire de Noirmoutier, ils rachètent au prix de tributs ce qu'ils auraient dû défendre, les armes à la main, et ils laissent sombrer le royaume de Chrétiens. »
    En 845, Charles le Chauve convoque ses fidèles pour défendre Saint-Denis, joyau des abbayes royales mais, constate le rédacteur des Annales, « beaucoup vinrent, mais pas tous ». Mieux, ceux qui viennent refusent l'affrontement et conseillent au roi de payer les 7000 livres qu'exige le chef normand Ragnar. En 858, alors que Charles le Chauve s'apprête à prendre d'assaut le camp viking d'Oscelle, près de Mantes, ses fidèles l'abandonnent pour soutenir son frère Louis le Germanique, affirmant « qu'ils ne pouvaient supporter plus longtemps la tyrannie de Charles ».
    Puis, comme les autres envahisseurs avant eux, les Normands songent à remplacer la razzia par le commerce et à s'installer sur le sol de France, nombre d'entre eux étant partis, poussés par le désir de s'établir sur des terres plus hospitalières. Des communautés se fixent à Bayonne, à Nantes et sur la basse Seine. En 873, les Normands installés sur la Loire reçoivent l'autorisation royale de créer un marché dans l'île où ils étaient établis, les esclaves constituant l'essentiel du trafic.
    Et, en 911, alors que les Normands conduits par le Norvégien Rollon subissent pourtant une lourde défaite devant Chartres, le roi Charles le Simple, encouragé par les archevêques de Reims et de Rouen, a l'idée de leur proposer la défense des cités de Rouen, d'Evreux et de Lisieux en échange du baptême de d'un serment de fidélité. Pendant l'été 911, le roi carolingien rencontre à Saint-Clair-sur-Epte Rollon, qui s'engage à cesser toute attaque et à embrasser le christianisme.
    Le succès de cet « État » normand allait être considérable, en partie grâce à la christianisation rapide de ces païens qui déployèrent pour leur nouvelle religion un zèle de néophytes. Tandis que d'importantes abbayes étaient fondées ou se relevaient de leurs ruines comme Jumièges, Saint-Wandrille, Fécamp, les villages étaient rebâtis, un grand nombre d'entre eux recevant des noms scandinaves comme tous ceux que se terminent en beuf, de la racine bud, que veut dire « demeure », ou en fleur, venant du norois flodh qui veut dire « baie ». Ces envahisseurs qui avaient mis la France à feu et à sang allaient aussi devenir les agents le plus actifs du rayonnement de leur nouvelle « patrie ». Singulière et nouvelle démonstration des capacités de la France à assimiler les « inmigrés ».
    Marseille, Jacques (2002). Nouvelle histoire de la France. Paris: Perrin.

    read source entryThis link will open in a pop-up window.
  • Added August 27, 2014

Top entries

Categories

Label cloud